Ô Coiron, mon beau Coiron ! De la nature à l'état pur aux trésors insoupçonnés !

Écrit par Lucile

Sommaire :


Quel que soit le contrefort par lequel on s’apprête à prendre de la hauteur, les petites routes du massif du Coiron promettent un itinéraire menant de surprise en surprise ! A commencer par la vaste étendue qu’offre ce plateau, un panorama s’ouvrant à l’infini ! Entre Privas au nord et Alba-la-Romaine au sud, surplombant le bassin d’Aubenas par l’ouest ou encore la vallée du Rhône sur son côté est, le plateau du Coiron offre une belle découverte de l’Ardèche en dehors des sentiers battus.

Depuis Privas, emprunter la route touristique

Du côté de Privas, on attaque par une montée mythique, digne de celles du Tour de France : la Côte du Baron ! Passage par Chabanet, lieu de pique-nique privilégié des familles à la belle saison ou pause gourmande à l’auberge, avant de filer sur les éoliennes défiant les vents, qui assurent le spectacle à elles-seules ! Une curiosité que bon nombre vient observer. Ce n’est pas pour rien que cette route est aussi appelée « route touristique du Coiron ». Le premier village traversé, Freyssenet, révèle, lui aussi, une adresse où il fait bon se restaurer. Un accès depuis le Col de l’Escrinet est aussi possible. Le plateau du Coiron, c’est l’âme de l’Ardèche ! En prenant la route en direction de Saint-Gineys-en-Coiron, il n’est pas rare, au printemps, de tomber sur des tables de pique-nique bordant les petites routes sinueuses. Des cerises réparties dans des contenants pour quelques euros le kilo ! Un écriteau : « servez-vous et laissez l’appoint dans la boîte ». Incroyable ! Et surtout quel régal !

©C.Rochette-OT_Berg_et_coiron-ADT07

Le saviez-vous ?

Le Neck de Sceautres est le plus important d’Europe. La statue d’une vierge a été mise à son sommet. A 130m au-dessus du village, le neck, bouchon de l’ancienne cheminée du volcan, nous permet de découvrir la géologie du site.

Depuis la vallée du Rhône pour les plus sportifs

Par la vallée du Rhône, le cycliste découvre ce massif volcanique depuis la passerelle himalayenne de Rochemaure, sur l’itinéraire de la ViaRhôna. Rochemaure, l’un des vingt-et-un villages de caractère de l’Ardèche, vaut le premier détour. Dressé sur un dyke basaltique, il fait face, d’un côté, au premier volcan, le pic de Chenavari. Une entrée en la matière où l’on perçoit déjà l’éruption de ce massif il y a plus de six millions d’années. De l’autre, une vue imprenable sur le Rhône, traçant sa route dans cette vallée.

Entre “noir et blanc”, un patrimoine géologique remarquable

Côté sud, entre vignobles et premiers champs de lavande, des découvertes géologiques attendent les amoureux de la nature ! Le neck de Sceautres est spectaculaire, s’érigeant au-dessus du hameau composé de quelques bâtisses aux pierres noires. Son ascension est une expérience mémorable ! Non loin de Sceautres, Saint-Pons est un ancien village fortifié. De juin à septembre, le vendredi en fin d’après-midi, le cœur du village accueille un petit marché de producteurs autour de l’ancien lavoir. De belles rencontres, l’occasion d’échanger autour d’un verre au bar éphémère. Le village d’Aubignas donne lui aussi le ton au cœur de ses ruelles tortueuses aux couleurs contrastées.
En poursuivant ce périple, un lieu insolite : la Rochechérie ! A nouveau, un neck basaltique, mais adossé à celui-ci se trouve une petite chapelle de toute beauté ! Vraiment photogénique, l’étendue des verts pâturages, des fermes traditionnelles, des troupeaux de vaches, des champs alentours renforcent le caractère exclusif de cette pépite !

Les balmes de Montbrun pour une partie de cache-cache grandeur nature !

En passant d’une vallée à l’autre, au-dessus de Saint-Jean-le-Centenier, sans doute le site le plus connu et le plus insolite du massif du Coiron : les Balmes de Montbrun ! Un village médiéval troglodyte, niché dans le cratère d’un volcan que l’on découvre à pied, suivant un sentier cheminant au cœur de ce site naturel ombragé, une balade familiale par excellence ! Ces grottes, parfois à deux étages, ont été creusées à différents niveaux des falaises. Des panneaux d’information enrichissent la visite, mais le top, c’est une visite guidée bien sûr !

Famille observant le site des Balmes de Montbrun, sur le plateau du Coiron

En accédant au Coiron par Villeneuve-de-Berg ou Aubenas, deux villages s’imposent. Le premier, Mirabel, s’érige sur des coulées basaltiques. De nombreux vestiges des temps passés témoignent de sa richesse. Mais il est surtout historique de par une personnalité de l’agriculture moderne : Olivier de Serres. Le second, Saint-Laurent-sous-Coiron, est le dernier né des Villages de Caractère de l’Ardèche. Pardon du peu mais quelle merveille ! Perché sur une corniche basaltique, il déploie depuis son belvédère une vue époustouflante sur les plaines environnantes et les sommets de la montagne ardéchoise à l’horizon ! Un conseil : profiter de la quiétude des lieux en fin d’après-midi et assister au plus éblouissant coucher de soleil que l’on puisse connaître ! Plénitude absolue ! Des panneaux explicatifs jalonnent un circuit découverte et évoquent le relief inversé atypique du massif. Une randonnée partant du village permet notamment de découvrir sur son parcours un dolmen. Le bistrot sur la place de l’église fait la part belle aux produits du terroir et aux vins naturels. Au printemps, un tapis odorant de genêts en fleurs couvre les contreforts du village.

Un territoire qui inspire les plus grands du film documentaire

Lussas, autre petite commune d’un peu plus de 1 100 âmes à quelques encablures de Saint-Laurent-sous-Coiron, accueille en août un événement pour le moins inattendu : les Etats Généraux du Film Documentaire avec près de 5 000 professionnels ! Le Coiron… source d’inspiration ? Au nord de la commune se situe l’Oppidum de Jastres, vestiges de l’époque gallo-romaine, ancienne cité des Helviens. Pas étonnant que les romains s’implantèrent dans la vallée, face au Coiron, à Alba-la Romaine ! Des visites incontournables : le site archéologique de MuséAl et son théâtre et les vignes à perte de vue !

Le Coiron regorge vraiment de lieux secrets qui ne demandent qu’à être révélés ! Vous l’aurez compris, c’est un véritable coup de cœur ! Et si l’envie de prolonger l’émerveillement vous titille, un tout nouvel itinéraire à vélo vient d’être concocté pour les amoureux de la petite reine ! L’Echappée volcanique traverse pas moins de cinq villages et longe les majestueuses coulées basaltiques. Une nouvelle aventure au cœur de la nature !

Thématiques

Lucile

À propos de Lucile

Emerveillée par l'Ardèche depuis que je l'ai adoptée il y a plus de vingt ans, j'ai plaisir à vous partager mes coups de coeur, mes pépites, mes petites adresses afin de vous inspirer pour votre prochaine escapade, le temps d'un week-end ou de vacances.

Ce contenu vous a été utile ?