Tombeau de Saint-Andéol

Site et monument historique
  • Mémorial
C’est dans un sarcophage antique de réemploi que le corps de Saint-Andéol, évangélisateur du Vivarais fut déposé après son martyr, en 208, selon la tradition. Mettez vos pas dans ceux des pèlerins pour admirer ce sarcophage.
Venez admirer les faces romanes (XIIe) et romaines du petit sarcophage initialement dédié à un enfant.
Tradition: on raconte que Saint-Andéol envoyé de Smyrne par Saint-Polycarpe faisait de nombreux convertis en prêchant dans le petit port de “Bergoita” ( l’un des anciens noms de Bourg-Saint-Andéol) . Mais c’était sans compter le passage du sévère Empereur Septime. Après l’avoir fait enfermer dans le temple de Mars, Septime Sévère exécute Saint-Andéol en lui faisant couper la tête. Son corps, jeté au fleuve est caché secrètement par Tullie, une gallo-romaine convertie au christianisme. Le tombeau est enfoui dans les jardins de sa villa. Mais les périodes troubles des invasions font disparaître le tombeau. Ce sera l’Évêque Bernoin qui le retrouvera au VIIIe siècle. Au XIIe le culte autour de Saint-Andéol bénéficie d’un regain de piété et la “Vità” du Saint est rédigée par Odilard et Usuard, deux moines de Saint-Germain. Les siècles se succèdent et les pèlerins affluent nombreux.
Les guerres de religion (XVIe ) et la Révolution Française endommagent le sarcophage sans pour autant le faire disparaître et vous pouvez toujours l’admirer dans l’église Saint-Andéol.

Tarifs

Accès libre.
01janvier31décembre2024

Adresse

Eglise de Saint Andéol
Place de l’église
07700 Bourg-Saint-Andéol
Comment m’y rendre ?

Ce contenu vous a été utile ?